Autour du Lac noir

25 Fév 2018 | Jour après jour

Par un jour de grisaille glacée hivernale, nous sommes conviés au bord du Lac Noir, dans les Préalpes fribourgeoises. Une région encore totalement inconnue pour moi …

La période de février étant plutôt vide en animation, notre groupe sur Facebook a reçu la proposition d’un tour de lac. Entre ceux qui travaillent le samedi, les malades en voie de guérison et ceux qui sont au soleil sous d’autres latitudes, nous nous sommes retrouvés à trois, de quoi développer une belle connivence pour cette promenade photographique.

Un parcours à 3 paires d’yeux, 3 appareils photos, et 3 types d’objectifs différents. Je n’attends pas plus pour vous donner à visionner nos regards croisés…

  • Chan-Chan nous propose son regard d’habituée du lieu – c’est elle qui nous invite sur ses terres ou presque. Elle nous propose ses photos réalisées avec un objectif à tout faire (zoom 18-300) et un appareil photo à autofocus supersonique (Nikon D500).
  • Mon inséparable compagne de photographie, Isa alias CreaIsa nous propose le récit de la promenade et ses photos sur son blog. Elle les a réalisées avec son télézoom 70-300 qui est presque toujours vissé sur son réflex, de marque Nikon également.
  • Quant aux miennes, vous les découvrirez un peu plus bas dans cet article ou sur l’album qui leur est consacré.

 

Question météo

Alors que toute la Romandie ou presque est sous un épais manteau nuageux, nous sommes accueillis par un soleil radieux … Juste pour l’accueil ! Ensuite, il s’est retiré derrière son épais manteau. Nous nous retrouvons donc avec des nuages bas, voire même du brouillard. Entre neige, lac, glace, brouillard et nuages, nous sommes repartis pour des photos noir et blanc naturelles … comme nous avions voulu le faire il y a quelques semaines.

 

Du grand-angle

Pour moi, paysage rime avec grand-angle. C’est donc avec mon 10-24 f/4 que je suis parti. Toutes les photos ont été réalisées avec cet objectif, entre ultra-grand-angle (10 mm) et grand-angle (24 mm). J’avais emporté un zoom pour prendre quelques vues rapprochées mais le froid et le cours de la promenade m’ont refroidi de changer d’objectif. Pour une fois, j’ai regretté de ne pas avoir pris mes 2 boîtiers, pour passer d’un objectif à l’autre rapidement. Je ne me ferai plus prendre … et j’achèterai un sac qui me permettra de le faire facilement.

Au final, mes images « grand angle » sont un bon complément à celles de mes amies.

 

Même de la proxy

Découverte avec ce petit 10-24 mm : la possibilité de prendre des photos de très près. En effet, il est possible de prendre des photos à moins de quinze de centimètres de l’objectif, ce qui a permis de prendre en gros plan les glaçons et éléments glacés présentés par un aventurier se promenant sur le lac.

 

 

Développement et traitement

L’idée de départ du noir et blanc s’est révélée la plus probante. En effet, la plupart des photos ne contenaient que très peu de touches de couleur. Le noir et blanc était presque naturel. J’ai donc gardé quelques photos en monochrome naturel …

 

 

… et ai profité d’en réchauffer l’une ou l’autre.

 

 

Mais les couleurs n’étaient pas tout à fait absentes de la promenade et ont assaisonné les contrastes entre nuages, lumière tamisée et neige éclatante.

 

 

 

Le mot de la fin

Une très belle promenade, avec de belles surprises qui s’est terminée comme le veut la tradition dans un magnifique restaurant au bord du lac, autour d’une bière ou d’une boisson chaude.

Pin It on Pinterest