British Car Meeting à 4 yeux

5 Oct 2019Jour après jour

Aujourd’hui, c’était le traditionnel Bristish Car Meeting dans les rues de Morges. Une exposition de centaines de voitures anglaises, anciennes ou plus récentes, de collection ou d’usage courant.

En ce samedi gris, voire même pluvieux, ce n’était pas gagné d’y aller et d’en profiter. Finalement, c’est accompagné de ma fille aînée que je me suis rendu – en train bien sûr – et que nous avons arpenté les allées, appareil photo au poing, avec mes un rayon de soleil.

Il y en avait pour tous les goûts : les voitures de Monsieur et Madame Toutlemonde, assez rares mais comptant de beaux spécimens que mes parents auraient pu posséder… et puis tous les modèles exceptionnels, aux noms ronflant comme Bentley, Aston Martin, Rolls-Royce,… C’était l’occasion aussi de faire un petit cours d’histoire à ma fille, lui expliquant que certaines voitures exposées avaient plutôt son âge, le mien, ou celui de ses grands-parents. Et puis, arrivés devant une Morgan, je lui ai expliqué que cette voiture de type ancien était en fait une voiture neuve. Elle a eu l’air captivée.

Nous avions bien sûr pris nos armes : ma grande avait emprunté l’appareil de sa sœur, le Nikon W100, appareil simple d’utilisation et d’une qualité tout à fait honorable. Pour ma part,  j’avais emporté le GFX avec 2 objectifs permettant de prendre des clichés un peu plus artistiques :

  • un très grand angle (équivalent 18 mm), pour des vues larges même avec un faible recul
  • un zoom 100-200 (équialent 79-158 mm) pour prendre des détails ou des vues plus compressées.

J’ai été très agréablement surpris de voir les progrès de Tamara en photographie depuis notre dernière sortie remontant à un bon bout de temps, son autonomie et son agilité. Elle déambulait avec moi entre les voitures, immortalisant tantôt la voiture entière, en prenant le recul nécessaire pour la cadrer en entier, tantôt un détail particulier. Elle a été impressionnée par les emblèmes sur les calandres des voitures (Rolls Royce, Avis,…), mais aussi les petits porte-bagages de coffre. Elle a aimé prendre en photo des échantillons de couleurs des voitures. Elle était intéressée tout particulièrement par les intérieurs de voiture qui, au travers des vitres donnaient parfois trop de reflets… ou un splendide selfie.  Elle a aussi bien progressé pour cadrer correctement les éléments, que ce soit un détail ou une voiture entière. Et puis, ce sont des clichés de photographe haute comme 3 pommes, ou quatre. Sa perspective naturelle est très complémentaire à celle de l’adulte qui l’accompagne : elle a vu des éléments que je n’ai pas vus, et surtout, elle a interprété la vision qui s’offrait à elle, bien différente de la mienne

Les carrosseries rutilantes permettant de beaux reflets, ne négligés par de retrouver les images cachées dans les photos.

L’album de Tamara

 

 

Mes clichés

Au retour, le développement compte une étape supplémentaire au flux de travail habituel : supprimer les plaques des véhicules afin de garantir l’anonymat de leur propriétaire.

Pour le rendu, j’ai choisi de faire ressortir les traits et éléments caractéristiques, en accentuant la texture et la vibrance, parfois en supprimant le voile blanc. Une série sans grande prétention mais bien sympathique tout de même…

Pin It on Pinterest