Du côté d’Aigle

6 Juil 2018 | Jour après jour

C’est le premier jour des vacances, un jour d’avance sur le temps… sauf que la météo n’est vraiment pas de la partie.

Le pique-nique a eu lieu dans le salon ; malgré une accalmie, le dessert prendra le même chemin. Il pleut aujourd’hui, beaucoup, comme s’il fallait rattraper le retard accumulé durant tous ces jours de beau temps… et l’homme s’incline devant la nature du temps.

En fin de journée, le temps se lève un peu, la pluie cesse, les nuages desserrent quelque peu leur étau, s’étirant en longues barbes brumeuses, devant les sommets environnant des Alpes. Pour ne pas rester enfermés toute la journée, c’est l’occasion de mettre le nez dehors, de faire quelques pas en famille, de découvrir quelques champs encore plantés aux abords de la ville, de prendre un peu de recul, de prendre quelques images entre deux mondes.

La ville d’Aigle, entre Léman et Valais s’étend dans la vallée, entre deux chaînes des Alpes. La météo du jour met particulièrement bien en scène cette géographie.

Comme bien souvent, cette promenade en famille n’est pas consacrée à la photographie, j’ai juste pris un appareil au cas où, pour prendre quelques photos des filles ou des lieux que nous parcourons. Aujourd’hui, c’est plutôt surpris que je découvre les photos que j’ai rapportées et leur potentiel. Je n’avais pas prévu de publier, en ce jour gagné sur les vacances, plutôt temps de décroissance que de construction. Et pourtant, la conjugaison de la météo dense et des lieux plutôt sauvages donne de beaux contrastes. L’étendue du zoom équivalent 24-600 mm permet également de s’affranchir de l’environnement immédiat et d’aller explorer les contreforts montagneux.

De retour à la maison – ou plutôt au chalet pour cette fois, c’est l’heure du développement. Les clichés mènent à un chemin tout tracé : faire ressortir les couleurs et l’atmosphère sombre ou contrastée des vues. Le traitement un peu poussé et le petit capteur mèneront presque toutes les photos à la case « débruitage », mission accomplie avec brio par Dfine 2 de Nik Collection.

Le meilleur appareil photo est celui que l’on a avec soi… et quand il est bon, ça peut donner des résultats imprévus.

 

 

Pin It on Pinterest