Fête des tulipes 2014

18 Avr 2014Jour après jour

Au printemps, les bords du lac étincellent de mille couleurs … et d’autant de tulipes.

 

Soigneusement plantées au bord du lac, en parterres de couleurs uniques ou bigarées, des centaines de tulipes ornent les jardins du bord de lac. C’était l’occasion d’une petite balade en famille et avec l’appareil photos.

Pour cette sortie, j’ai choisi un objectif simple et très lumineux : mon 50 1.4. Il a été très efficace dans la plupart des situations, seules quelques photos auraient été un peu plus réussies avec un petit zoom. Mais c’est le jeu avec une focale fixe : jouer soi-même le zoom en se plaçant au meilleur endroit.

Outre la beauté des lieux et les splendides couleurs, les grands arbres sont à la fois magnifiques et … problématiques. En effet, ils confèrent à ce parc de grandes zones d’ombre et de lumière, variant selon la position du soleil et donc le moment de la journée. Notre puce ayant fait une longue sieste, nous sommes arrivés en toute fin d’après-midi, le soleil ayant déjà bien baissé même si le crépuscule était encore loin. Le photographe doit donc composer avec cette marbrure de zones d’ombres et de lumière, ce qui peut avoir un excellent effet mais qui doit être maîtrisé.

Avec le 50 mm 1.4, il est très facile de choisir sa profondeur de champ. On peut donc choisir de ne régler la netteté que sur une seule fleur, ce qui peut avoir un excellent effet. A l’usage, en ne prenant qu’un parterre de tulipes, il faut que l’avant plan soit net, sans quoi, la photo est un peu bizarre. Avec une zone de netteté un peu plus grande, on peut avoir d’excellentes photos de cours, montrant ce qu’est une zone de netteté, avant un avant-plan et un arrière plan flous. En jouant sur la netteté, une même vue peut donner des résultats très différents.

Entre la hauteur des arbres, autant de délimitations, et la forme variée des parterres, il y avait de quoi composer et composer encore.

Lors de la retouche, j’ai pour la première fois abondamment utilisé le pinceau, afin d’apporter des retouches adaptées aux différentes zones lumineuses de la photo, la plupart du temps pour égaliser quelque peu des zones d’exposition très différentes. Dans ce genre de photos, faire exploser les couleurs, comme j’aime est un jeu d’enfant, les sujets s’y prêtant bien. C’est une fois de plus l’occasion d’apprécier la puissance de traitement de Lightroom – utilisé ici en version 5.4 – les vues avant/après étant sans appel !

 

Pin It on Pinterest