Journée à Berne

11 Mar 2020Jour après jour

Beaucoup de plans ont été échafaudés pour cette journée du 11 mars 2020. Salon de l’auto, annulé pour cause de pandémie, visite de travail en Alsace, annulée pour la même raison. Finalement, ce sera rendez-vous à Berne pour récupérer ma carte d’identité belge et visiter de la ville dont je ne connais que le palais fédéral.

 

Dans le train, je rencontre un ami. Il me fera la description des lieux que nous traversons de Neuchâtel à Berne, dans le Seeland, ainsi que l’historique de cette pittoresque ligne de chemin de fer. En arrivant dans la capitale, il me laisse un conseil : si tu as le temps, monte au Gurten Kulm.

Ayant quelques minutes avant de me rendre à l’Ambassade, je redécouvre ces rues du centre ville, bordées de vitrines et traversées par les fameux trams.

 

 

Mon rendez-vous administratif se passe bien et vite et me laisse tout le temps nécessaire pour une balade sur les hauteurs avant le repas de midi prévu avec Chan-Chan. De là, on découvre la ville depuis une belle hauteur sans drone !

 

 

Après notre excellent repas-discussion dans un restaurant typique… des Etats-Unis !, je continue ma promenade. Traversant les jardins derrière le palais fédéral, je descends vers l’Aare et flâne pendant 2 bonnes heures le long du cours d’eau, traversant différents quartiers de la ville. La grisaille a laissé place à quelques rayons de soleil, le temps idéal pour une belle promenade. Je la savourerai encore plus après coup, le « presque confinement » étant tombé quelques jours plus tard seulement.

 

 

 

 

 

En préparant mon sac à dos ce matin, j’y place tout ce qu’il me semble nécessaire :

  • un boîtier à tout faire Fujifilm X-T3
  • un objectif très grand angle XF 8-16mm
  • un petit téléobjectif XF 50-140mm
  • un boîtier moyen format GFX 50R
  • un petit objectif GF 50mm que je viens d’acquérir

Tout cela me semble bien lourd. Finalement, je laisserai le téléobjectif à la maison et partirai seulement avec le grand angle et la focale fixe, chacun fixé sur un boîtier pour une utilisation optimale. Bien sûr, en arrivant au sommet du Garten Kulm, je ne peux m’empêcher de penser aux photos que j’aurai pu faire avec un téléobjectif… mais son absence me rends plus créatif. Sans oublier que les 50 millions de pixels du GFX me permettront de recadrer l’image si c’est vraiment nécessaire.

 

L’absence ne handicape pas, elle rend créatif.

 

Au final, cette journée seul à Berne, avec de belles rencontres, est excellente. Le dernier de « l’avant » : de belles lumières, des couleurs magnifiques, dans un printemps qui commence dans la douceur.

Pin It on Pinterest