Val-de-Travers en 6 versions

2 Mai 2020
h
Lu 2228 fois

En temps de « presque confinement » les sorties sont rares donc il faut profiter. C’est donc en famille que l’on part essayer des chaussures pour les filles dans une famille avant d’aller pique-niquer dans la nature. Je n’oublie pas d’emporter un appareil photo (le Fujifilm GFX 50 R avec le pancake 50mm), pour faire quelques images en passant. Le drone est dans le coffre aussi mais le retour sera précipité par la pluie. Du coup, pas d’image vu du haut.

 

Par contre, au retour, je me lance un défi : choisir quelques images et faire un développement avec les différents programmes que j’ai. C’est l’occasion de voir les possibilités – très rapidement parce que je ne les maîtrise pas tous – et de pouvoir vous proposer des rendus assez basiques avec chacune de ces versions.

 

Nous avons donc en stock à vous proposer : 

  • le jpg du boîtier brut
  • Adobe Lightroom
  • Photos, le programme intégré de MacOS
  • Skylum Luminar 4
  • DxO PhotoLab 3
  • ON1 RAW 2020

 

Remarques

  • J’ai utilisé les fonctions de base des différents programme (et quand même un changement de ciel pour Luminar, qui lui est propre).
  • Je n’ai pas utiisé de preset pour garder un niveau de rendu comparable

 

Disclaimer

 Ceci n’est PAS une comparaison scientifique : ce ne sont pas les mêmes développements dans chaque logiciel mais plutôt une comparaison d’un développement simple et rapide avec chacun des programmes de développement.

 

JPG du boîtier 

Considérés comme très bons sur un Fuji, les développements de base et automatiques permettent d’obtenir des rendus très spécifiques en fonction de la simulation de film choisie. Dans ce cas, c’est Classic Chrome

 

Photos

Pour contenter tout le monde, pourquoi ne pas utiliser ce programme natif chez Apple ? Il y a 10 ans, quand j’ai switché, j’avais passé une partie de mes vacances à tansférer et indexer (lieux, personnes,…) toutes mes photos antérieures – plusieurs milliers – dans ce programme. Je n’avais pas encore de flux de travail ni de smartphone digne de ce nom. Lorsque j’ai découvert Lightroom, j’ai tout repris – heureusement, je n’avais pas supprimé mes dossiers natifs – et tout recommencé. Maintenant, avec près de 40 000 photos, je suis bien content du catalogage de LR. Photos ne me sert qu’à importer autoamtiquement toutes les photos de mes iBildules sur mon ordinateur.

Mais c’est aussi le programme que je conseille pour commencer à utiliser ses photos… pour ceux qui sont sur Mac… avec les réglages et mises en garde d’usage. L’utilisant pour la première fois depuis bien longtemps, j’ai trouvé que les options de développement étaient bien détaillées et étendues. Un bon progamme gratuit pour commencer… pour autant que l’on ait un Mac !

 

ON1 RAW 2020

C’est le dernier venu dans la collection, celui que je découvre en développant ces photos. De belles découvertes :

  • une ergonomie compréhensible
  • des options de géométrie (transformer)
  • une correction d’objectif, y compris pour des Fuji (mais pas pour le GFX)
  • des fonctions automatiques (ou AI) pour les plupart des réglages de base
  • purification des tons clairs et ombres séparés
  • réduction de la vibrance sur la peau
  • la correspondance avec les simulations de film de Fuji

Cette découverte, alliée à l’annonce cette semaine de la version mobile, avec synchronisation choisie, semble vraiment une option à approfondir. 

 

DxO Photo Lab 3

Celui que j’ai eu – pour débruiter des photos – que j’ai laissé tomber – parce qu’il ne prenaistpas en charge les X-Trans de Fuji – et que j’ai repris pour mes Sony et pour le GFX

A noter le redressage automatique de l’horizon.

Il se distingue en particulier pour la réduction de bruit, c’est une fonction dont les photos de l’essai n’ont pas eu besoin.

 

Luminar 4

Ma première infidélité à LR. Pratique pour des développement simples, en quelques clics mais il manque les corrections de base automatiques pour la géométrie des images. Je n’ai bien sûr pas pu résister à faire un remplacement de ciel… pas naturel mais assez sympa.

 

Lightroom Classic

Le traditionnel, celui que je connais le mieux, le plus rapide et le plus simple pour des retouches de base dans mon flux de travail habituel.

 

Essai de conclusion

Après l’expérience : 

  • le meilleur programme est celui que l’on maîtrise
  • les automatismes géométriques de LR sont difficilement remplaçables, à part DxO qui propose quelque chose de semblable.

 

De manière générale, tous les programmes permettent : 

  • d’améliorer le rendu des images de manière significative
  • de faire des corrections locales (d’un fil sur mon capteur par exemple)
  • recadrer avec des proportions prédéfinies (passer de 4:3 à 3:2 par exemple)
  • de proposer des rendus de différentes tailles et format

 

Personnellement, je vais garder Lightroom comme programme général, et Luminar pour des effets un peu plus spéciaux et rapides. Mais cette première utilisation de ON1 ne sera vraiment pas la dernière. J’ai apprécié l’ergonomie et les options disponibles, sans parler des préréglages très nombreux qui sont intégrés.

 

Le mot de la fin sera pour les photos…

 

 

 

 

 

 

Découvrez également…

Pin It on Pinterest