Voler avec les oiseaux

1 Juil 2018 | Jour après jour, Matériel

Après nager avec les dauphins, les baleines ou les orques, voici voler avec les oiseaux…

Les vacances approchent, la pression du travail se fait moins sentir – en fait, presque toutes les tâches de fin d’année sont accomplies – c’est le moment de ressortir le drone. Pour faire simple, je décide de le lancer depuis la cour du garage, et de monter quelques dizaines de mètres pour faire des vues aériennes de la ville, et peut-être quelques plans vidéos… C’est le projet.

La réalité est un peu différente… On dit que ce qui se ressemble s’attire… c’est vrai, enfin presque. Dès que l’oiseaux en plastique prend quelques dizaines de mètres de haut, il se fait rejoindre par de multiples étourneaux, qui s’empressent de le saluer mais semblent désirer faire également plus ample connaissance. Je n’ai pas trop envie de tester leurs intensions, amicales ou belliqueuses, et décide de mettre rapidement un terme à cette rencontre au score encore nul avant qu’il ne change. Le drone atterrit, les oiseaux continuent leur vol. Tout va bien.

Je tente un deuxième décollage d’une zone un peu plus abritée, mais dès que l’oiseau électronique dépasse les toits, il est rejoint pour les biologiques. Le vol sera bref, et rapportera tout au plus quelques images d’oiseaux en vol !

Conseil pour le possesseurs de DJI Mavic Air

J’ai acheté il y a quelques semaines des filtres ND pour filmer à vitesse réduite par beau temps. S’il était spécifié sur l’annonce DJI Mavic, ceux-ci sont bien trop gros pour le Mavic Air, et sont destinés à son grand frère le Mavic Pro. Je vais donc en trouver d’autres qui seront bien estampillés « DJI Mavic AIR ». Avis aux amateurs, mes filtres Mavic Pro sont à vendre, neufs, jamais utilisés.

Pin It on Pinterest