Eye-fi, c’est fini !

15 Oct 2015 | Matériel

Eye-fi, ce sont les cartes mémoire wifi, qui transmettent automatiquement les photos de l’appareil vers un ordinateur ou un smartphone.

Disons-le clairement, la fonction wifi vers une tablette ou un natel, je ne l’ai jamais utilisée … trop gadget, trop compliqué peut-être également. Si je veux partager une photo sur Facebook ou l’envoyer par message, je la prends directement avec le natel. Dans ce cas, je trouve que c’est le sujet qui prime sur l’aspect artistique, et donc un bon natel – peut-être avec une application complémentaire – fait l’affaire.

 

Les avantages de l’Eye-fi

Si j’ai commencé à utiliser ces cartes mémoires à transmetteur wifi intégré il y a plusieurs années, c’était pour éviter de devoir chaque fois sortir la carte de l’appareil, changer les photos sur l’ordinateur … et éventuellement l’oublier dedans pour le prochain shooting … mais pas seulement !

Le programme de gestion des photos de Eye-fi (version Pro 3.4) ajoute au transfert wifi quelques fonctions bien pratiques :

Les photos brutes (RAW), développées (JPEG) et les vidéos sont transférées automatiquement dans des répertoires différents, selon les options choisies à l’installation ou en cours de route.

La carte gère elle-même l’effacement des photos, afin d’avoir toujours de la place sur la carte mais également de garder les dernières photos transférées en cas de problème après le transfert (effacement involontaire, fichier corrompu, …).

 

Les inconvénients récurrents et de plus en plus gênants

  • Le premier soucis est le coût  à l’achat,  même si les nouvelles « Mobi » ont bien baissé de prix.
  • La vitesse d’écriture est limitée et donc l’enregistrement de photos en rafale sur un réflex peut poser problème.
  • Ensuite, et c’est ce qui m’a fait abandonner le produit, la vitesse de transfert est vraiment faible, même avec un très bon wifi. Lorsque j’ai commencé avec Eye-fi, mes photos faisaient environ 12 Mb en RAW), actuellement, elles font 40 Mb en RAW et 10 en JPEG. Rien qu’avec ces chiffres, on peut comprendre qu’entre ma première utilisation et aujourd’hui, la vitesse de transfert d’une photo a été diminuée par 4 … donc 4 fois plus de temps !

Avec une vitesse de téléchargement optimale, il me faut compter au moins 10 secondes par photo prise, soit un quart d’heure pour 100 photos … dans le meilleur des cas. Les cartes classiques de bonne qualité – je viens d’acheter 2 cartes SanDisk Extrême Pro U3 – chargent mes photos en moins d’une seconde la photo, soit une grosse minute pour 100 photos. Après plusieurs chargements de plusieurs heures par wifi, j’ai abandonné.

Bien sûr, je perds la gestion des photos sur les cartes, je risque d’oublier de les remettre – même si je me promets de les enlever dès que j’ai fini de transférer les fichiers – et de me retrouver avec une carte pleine une fois ou l’autre – même si je garde mes cartes Eye-fi  en réserve pour pallier à cette éventualité.

Et si jamais j’ai besoin de voir ou travailler des photos pendant qu’elles sont prises, je peux toujours utiliser ponctuellement ces cartes.

 

A propos des nouvelles cartes

Il y a quelques temps, Eye-Fi a sorti une nouvelle génération de cartes, appelées Mobi. Elles ont une plus grande capacité, elles sont moins chères … et ont un nouveau programme de téléchargement. Et c’est là que c’est dommage : il y a plus de gestion de l’espace sur la carte.

Pin It on Pinterest