Photographe en mutation

30 Avr 2017 | Matériel

Vivre l’expérience, ensuite la consigner, la documenter, la partager, c’est un peu le résumé de ces derniers mois photographiques.

C’était, il y a quelques années, le message d’une publicité pour une marque automobile : « Expérimentez d’abord ». Lex expérience sont été vécuesces derniers mois, maintenant, le temps de partager arrive.

Depuis le début de l’année, pas mal de changements sont intervenus en terme de photographie.
Tout d’abord, je n’ai jamais fait autant de photos que ces derniers mois, environ 1700 photos privées conservées, soit plus de 6000 photos tirées. Ça, c’est au niveau concret, et c’est peut-être déjà un « fruit » du changement.

Depuis plus d’un an, j’avais complété mon réflex de base (Nikon D600), d’un super compact (Sony RX100, puis Lumix LX 100 et finalement Canon G9X) et d’un système micro 4/3 Lumix, avec quelques objectifs. Dernièrement, un Nikon D500 « de sport » avait rejoint la collection, avec de beaux objectifs. Beaucoup de matériel, qui restait le plus souvent sur l’étagère, sauf quand j’avias l’occasion de donner l’un ou l’autre cours de photos à quelques élèves d’une école de la région.
Le Lumix remplissait bien sa fonction sauf que, amateur de beaux paysages, il reproduisait les arrières-plans sous forme de bouillie de pixels plus ou moins bien disposés. Après 3 ans de refus – je ne voulais pas céder à la mode – j’ai quand même lorgné et lu du côté de Fuji. Un peu, beaucoup, pendant des heures, pendant plusieurs semaines, avant de pousser la porte de mon magasin préféré pour échanger mon système micro4/3 contre un boîtier Fuji. A l’origine, il devait simplement remplacer mon kit « léger », en complément au reste du matériel.

Ensuite, j’ai lu un article qui m’a interpelé sur ma manière de « faire de la photo » : « Le syndrome d’acquisition de matériel » et « Retour à la simplicité« . Si je ne me trimbalais jamais avec tous mes appareils, sauf peut-être pour un mariage durant l’été passé, j’emportais souvent pas mal de choses et, avant chaque sortie, la question tournait autour du « quoi? » et parfois du « Encore ça, on ne sait jamais! ».

Une surprise est venue à la fois tout bousculer et synthétiser tous les éléments précédents : le Fuji remplissait excellemment son rôle de « petit kit », bien plus, il faisait au moins jeu égal avec mon D600 vieillissant et ses optiques bien lourdes. J’ai même improvisé quelques tests paysage, autofocus et rafales pour le vérifier par moi-même. Bien sûr, lire les blogs me le démontrait déjà, mais je voulais me faire ma propre expérience. A ce niveau, je pense qu’il y a une nuance à faire : le D600 est un ancien plein format, relativement limité à différents niveaux. Du coup, le X-T2 le surpasse assez facilement, y compris en basses lumières. Par contre, je ne dirais pas quil fait jeu égal avec un D750 ou qu’un D8x0 .

 

Tous ces éléments m’ont conduit à revoir drastiquement à l’économie mon parc d’appareils photo et à en vendre une grande partie, pour la plus grande joie de certains de mes ami(e)s photographes !

Je ne manquerai pas dans les prochains articles de revenir sur ces différents changements et sur les éléments qui y ont conduit.

Pin It on Pinterest