Pourquoi Fuji et pas Sony, Nikon ou Canon ?

17 Mar 2018 | Matériel

Ce matin, la question du « Pourquoi Fuji et pas Sony ou une autre marque » était posée à Damien Bernal. Tout en regardant sa réponse en vidéo, je me suis posé la même question, et j’ai tenté de vérifier une fois de plus mes a priori afin d’y répondre de manière documentée.

Il y a un an, lorsque je suis passé à Fujifilm, après avoir abandonné l’idée de 2 systèmes, j’ai choisi la légèreté. Mais est-ce vraiment le cas ? et qu’en est-il du prix ? J’ai donc commencé ma matinée par comparer le prix et le poids d’éléments semblables dans 3 systèmes qui sont ou auraient pu être les miens. C’est la raison pour laquelle Canon n’apparaît pas, ni le système micro 4/3 que j’ai eu pendant un temps mais dont la qualité d’image m’a poussé à choisir un capteur plus grand.

 

Eléments de comparaison

J’ai donc retenu :

  • le Sony A7, 3e du nom, en version normale pour rester dans un univers comparable aux autres systèmes du test
  • le Nikon D750, que j’ai eu en prêt quelques semaines et qui aurait bien pu remplacer à terme mon D600
  • le Fujifilm X-t2, qui est l’appareil avec lequel « tout est arrivé ».

 

Remarques et méthodologie

Le but n’est pas de prouver par A + B que j’ai raison, ni que ceci ou cela est toujours vrai. Cependant, en tant qu’enseignant aimant l’exactitude, je me dois de donner quelques informations concernant ce comparatif.

  • Les prix ont été relevés ce matin-même sur toppreise.ch, site internet suisse comparant les prix de nombreux magasins en ligne pour un même produit. Pour être tout à fait honnête, il semble qu’il y ait une promotion sur le X-T2 de Fuji, son prix étant plus bas que ces dernières semaines et, surtout, un site se détachant des autres. Je prendrai donc le 2e prix pour ne pas fausser la donne.
  • J’ai tenté de comparer ce qui est comparable, donc des objectifs du fabricant en grande ouverture (2.8 pour les zooms, 1.8 pour les focales fixes, chaque fois que c’est possible). Ne connaissant pas du tout l’écosystème Sony, j’espère ne pas avoir fait d’imper.
  • Outre la version « pack complet », j’ai également effectué des comparaisons pour 3 systèmes souvent utilisés :
    • le kit standard, en 24-70
    • le kit « grand angle »
    • le kit « animalier »

 

La comparaison

 

 

Les conclusions

Ce tableau montre clairement que, dans tous les cas, le Fuji est plus léger. Cela s’explique facilement par la taille du capteur plus petite (APS-C et non plein format) et par le fait qu’il n’y ait pas de miroir (que le seul réflex de la comparaison, le D750 possède). Au niveau du coût, la même constatation peut se faire.

Au niveau du prix, on remarque d’un coup d’oeil que Fujifilm sort très bien son épingle du jeu … avec des éléments tout à fait compréhensibles : capteur plus petit donc objectifs plus simples et moins chers. Par contre, la « légende urbaine » disant que les objectifs Sony sont chers ne se vérifie pas pour les objectifs, à l’exception du grand angle qui est vraiment plus cher que les autres. Le boîtier, lui, est nettement dans une autre gamme de prix. Le fait qu’il vienne de sortir alors que les autres ont déjà plusieurs années au compteur explique en partie cet écart.

Dans les focales fixes, les différences de poids de sont pas flagrantes, voire même en défaveur de Fujifilm, principalement à cause du choix d’ouvertures plus grandes pour ce test. J’ai privilégié l’usage à la rigueur technique.

 

Ce que la comparaison ne montre pas…

Lorsque je suis passé sur Fujifilm, et lorsque d’autres l’ont fait également, ce n’était pas seulement la diminution de poids qui importait, mais également une philosophie, une prise en main, une manière de faire. Outre les éléments objectifs, repris ci-dessus, il y a les éléments subjectifs, comme le coup de coeur, le côté rétro, le fait que l’on pense que l’on fera plus souvent des photos, avec plus de plaisir … ce qui se démontre au final. Personnellement, je suis passé de 12000 photos brutes en 2016 à 18000 en 2017. Si le facteur « boîtier » n’a pas été le seul à jouer un rôle, il n’y a pas été tout à fait étranger non plus.

Fujifilm propose également une belle gamme de focales fixes, lumineuses et d’excellente qualité. C’est un élément à prendre également en compte si on veut partir léger, même si c’est un argument à double tranchant. En effet, voulant être polyvalent, je pars bien souvent avec 2 focales fixes … et 2 boîtiers !

Si l’on voulait être tout à fait correct, il faudrait rajouter 100 ou 200 francs au coût du boîtier Fujifilm, les batteries ayant une autonomie nettement plus faible que sur les deux autres modèles. Cela ne changerait pas les conclusions.

 

Personnellement

Ouf ! Je ne me suis pas trompé dans mes choix ! J’ai effectivement du matériel bien plus léger, je n’avais pas besoin de ce test pour m’en assurer.

Essayant d’être objectif et de comparer ce qui est comparable, j’ai choisi certains éléments que je ne possède pas. En effet, jouant à fond la carte de la légèreté, je n’ai pas choisi l’objectif 16-55 à grande ouverture mais des focales fixes (16mm f/1.4 et 23mm f/2, ainsi que le 56mm f/1.2). En outre, j’ai choisi le 18-55 plus léger avec ouverture glissante 2.8-4.0 pour le kit de mon épouse. On y gagne quelques centaines de francs et de grammes tout en gardant une excellente qualité d’image.

En ce qui concerne le zoom, j’ai opté pour le 55-200 au lieu du 50-140, pour les mêmes raisons que ci-dessus, auxquelles s’ajoute une amplitude plus importante.

Lorsque j’étais sur Nikon, je n’utilisais pas les objectifs de la marque mais ceux de Tamron, y compris le grand 150-600, la différence de prix n’étant pas validée par la différence de qualité pour l’usage que j’en avais.

Au final, je reste assuré de mon choix, et les sirènes du marketing Sony qui sifflent parfois à mes oreilles sont une fois de plus réduites au silence, le coût et le poids n’annulant en rien le peu d’appréciation que j’ai de l’ergonomie de leurs boîtiers actuels.

 

À propos de l’illustration…

Fujifilm X-T2 avec le 10-24 monté, objectifs 23mm f/2 et 55-200 à côté.

Fujifilm X-T2 avec le 10-24 monté, objectifs 23mm f/2 et 55-200 à côté.

Pin It on Pinterest