4 – Classer les photos

29 Juil 2014Mon workflow

Avoir des photos, c’est bien. Les retrouver rapidement pour les utiliser efficacement, c’est mieux !

 

Prévoir à moyen et long termes

Lorsque l’on commence dans la photographie – comme dans bien d’autres choses – on ne prend pas conscience de l’ampleur du matériau auquel on aura à faire dans quelques mois ou quelques années. Ainsi, mieux vaut prévoir grand et pérenne.

Par exemple, lorsque j’ai commencé à mettre mes cours en ligne (1998), il s’agissait simplement d’une liste faite à la main de fichiers à télécharger. Pour quelques dizaines de fichiers, c’était suffisant … Par la suite (2006), j’ai refondu le tout dans une base de données. Cela m’a pris quelques heures, avec pour résultat de pouvoir ajouter rapidement et simplement des centaines de fichiers. Actuellement (2014) ma base de données compte près de 500 fichiers et totalise plus de 100 000 téléchargements … et c’est un jeu d’enfant d’ajouter ou de modifier un document.

Afin de se laisser un peu de large et de « voir venir », on peut opter par une organisation par année, qui peut être adaptée d’années en années.

 

Un classement virtuel

Depuis l’apparition des mots-clés et des critères de recherche multiple, le classement de photos en dossiers et sous-dossiers est moins important, mais il n’est pas à négliger pour autant.

En ce qui me concerne, je conserve mes photos dans des dossiers annuels et des sous-dossiers par événements, précédés du n° du mois afin de garder un ordre plus ou moins chronologique.
Afin de ne pas créer un dossier pour chaque petite série de photos, j’ai également un dossier « Jour après jour », « Ecole », « Tamara », … par année. J’y mets les photos qui ne font pas partie d’un événement spécifique.

Puisqu’il est possible de « classer » ses photos de manière virtuelle, ce serait dommage de s’en priver. Prendre un peu de temps pour ajouter des mots clés peut s’avérer particulièrement utile. Je ne suis pas un pro en la matière …

Actuellement, je n’utilise que des mots clés que je suis sûr de rechercher pour créer des collections, albums ou pages web. Ainsi, en plus des personnes de ma famille proche, j’ai quelques mots clés du genre « Année scolaire 2013-14 » (pour les photos de mes élèves), « fleurs » pour ma page web qui y est consacrée, … Appréciant particulièrement les couleurs et travaillant sur des collections par couleur, j’ai aussi créé des mots clés par couleur (Cbleu, Cvert, Cjaune, …).
Quant aux lieux, la plupart de mes photos étant géotaguées (inscription des données GPS à la prise des photos), je ne les ajoute pas dans les mots clés … ce qui est peut-être une erreur, mon appareil compact expert n’ayant pas de GPS.

C’est peut-être l’occasion d’ajouter que rien n’est figé, que tout peut se modifier (avec un retour sur les milliers de photos déjà gérées) ou s’adapter (à partir d’aujourd’hui …).

Lightroom permet également de créer des collections dynamiques (photos ajoutées automatiquement en fonction de critères définis par l’utilisateur). Je les utilise pour préparer des exports récurrents sur internet (par exemple le projet 1 semaine 1 photo) ou pour avoir d’un coup d’œil les photos prises avec un appareil photo ou un objectif spécifique).

Pin It on Pinterest