Photographier en UGA

29 Mar 2014Techniques

Recherché depuis un certain temps, il est arrivé hier … Acheté d’occasion aux enchères, il a moins d’un an et demande un tout nouvel apprentissage.

 

J’ai fait aujourd’hui mes premiers pas en extérieur avec l’objectif ultra-grand-angle (UGA) Sigma 12-24 (F4.5-5.6 DG II pour les puristes). Premières impressions d’un amateur …

Je savais de ce que j’avais lu sur internet, qu’on pouvait photographier de très près avec cet objectif, mais là je suis bluffé. Il balaie tellement largement, qu’on voit sur la photo des éléments que l’on ne voit pas à l’oeil nu dans la même position. Pour information, l’oeil nu à un angle de vue comparable à un objectif 50 mm.

J’ai profité de notre premier pique-nique de l’année pour faire quelques prises de vues. Voici mes premières remarques.

Le premier plan est vraiment déformé. Les éléments proches sont exagérément agrandis dans le sens de la profondeur.

  • Du coup, le second plan paraît très éloigné est compressé. Marcher en regardant dans l’objectif peut s’avérer dangereux tant les objets semblent plus éloignés qu’ils ne le sont réellement.
  • En intérieur, il faut vraiment bien se placer et ne pas hésiter à se baisser et à ajuster sa position pour éviter trop de déformation.
  • En extérieur, on aura principalement un premier plan et du ciel. Le second plan sera souvent réduit entre les deux. L’effet peut être très sympatique.
  • Cet objectif est vraiment génial pour donner une impression de grandeur et d’espace. Ce n’est pas pour rien qu’il est utilisé par les agent immobiliers !
En résumé, avec un peu de décor peu important au premier plan (pour éviter de « voir » la déformation façon fisheye), cet objectif balaie vraiment très largement.

Je me réjouis des prochaines sessions de prises de vue en particulier de pouvoir me trouver directement dans le centre du sujet.

 

Pin It on Pinterest