Première approche de la macro

29 Jan 2017Techniques

La photographie patience, attente, minutieuse, … n’est pas trop ma tasse de thé. Pourtant, petit à petit, je me suis mis à explorer le monde du petit, du proche, du minuscule fait grand.

Obtenir un bon rapport réalité / photo

Il y a des photographes friands du monde des minuscules insectes et autres êtres vivants. Pour les prendre en photos, il est nécessaire de rendre en grand ce que l’on voit tout petit.

 

Les objectifs macro

Les objectifs type « macro » ont pour spécificité qu’ils ont un bon rapport entre la taille de l’objet et le rendu sur la photo. Les meilleurs permettent même de rendre l’objet photographié à 100%. Pour information, les objectifs traditionnels ont un rendu entre 10 et 20 %. Pour vous en faire une idée, vous pouvez jeter un coup d’oeil sur les objectifs Fuji.

Si certains obejctifs standards ont un bon niveau de grossissement, il n’est pas nécessaire de se munir d’objectifs macro pour prendre des clichés de miniatures de temps en temps. D’autres possibilités permettent d’améliorer le facteur de grossissement de l’objectif.

 

Les bonnettes

Elles se fixent comme un filtre, au bout de l’objectif. Elles permettent de raccourcir la distance minimale de netteté de l’objectif. Les essais ci-dessous ont été effectués avec un Nkon D500 et un objectif Tamron 70-200 f/2.8. La distance de mise au point est de 130 cm et le facteur de grossissement est de 0,13.

Pour transformer cet objectif en mode macro, je lui ai fixé une bonnette +3 (il existe également des +1, +2, …). Quitte à tenter l’expérience, autant la faire à fond, avec la « plus grosse » bonnette. En effet, la distance de netteté et le rapport grossissant sont métamorphosés. L’effet est donc réussi. Par contre, il l’est tellement que la mise au point devient véritablement périlleuse et, souvent, une photo qui paraît nette à la réalisation ne l’est pas vraiment sur grand écran. Pour commencer, une bonnette +2 aurait été plus agréable à l’utilisation.

Un des principaux défauts de la bonnette est son mode de fixation : au bout de l’objectif. Du coup, il en faut une pour chaque objectif. Ou une bague adaptatrice.

En savoir plus …

 

Les tubes allonges

À l’inverse des bonnettes, les tubes allonges se fixent entre l’appareil et l’objectif. Ils sont donc utilisables avec tous les objectifs. Autre avantage, il peuvent se conjuguer : on peut en combiner plusieurs afin d’avoir l’effet désiré. Par contre, le tube allonge va diminuer la luminosité de l’objectif.

Pour la suite de mes essais, je testerai certainement les tubes allonges que mon amie de CreaIsa.ch vient de se procurer. Ce sera l’occasion de compléter cet article.

En savoir plus …

Photographier, se diversifier, approfondir, … continuer !

A propos de la macrophotographie : en savoir plus …

Pin It on Pinterest