Ombre et lumière en forêt
Photo finale

Il y a 2 semaines, le ciel m’est tombé sur la tête. Du jour au lendemain, ce que j’avais imaginé pour les prochaines années est devenu réalité et, comme beaucoup de mes collègues, le travail a été important : #enseignementàdistance. Tant et si bien que mes derniers reportages ne sont pas en ligne, les photos n’étant même pas toutes développées et que la publication de photos sur les réseaux a été très limitée. Alors que maintenant cette deuxième rentrée roule, je peux vaquer un peu à d’autres tâches, avec les filles à la maison 24h sur 24 !

En cette période de quasi-confinement, sortir faire des photos est plus rare et est allié avec l’aération des filles. Du coup, il m’a fallu 2 semaines avant de me remettre à prendre des photos plus travaillées que des prises rapides au téléphone portable. Hier, c’était donc sortie à la forêt, pour prendre l’air, bouger et profiter du printemps qui n’a pas été annulé par le Covid-19, OUF !

Pour cette première sortie depuis longtemps, je ne voulais pas m’encombrer de matériel lourd, je suis encore bien fatigué de l’effort de guerre de ces dernières semaines. J’ai donc choisi un boîtier (le Fuji X-T3) et une focale fixe, mon bien-aimé 16mm à grande ouverture (f/1.4). En effet, dans la forêt, on a plutôt besoin d’une optique large plutôt que d’un grand zoom, les éléments distants étant peu nombreux… à moins de tomber sur de petits animaux.

Il y a quelques jours – ou plutôt semaines, le temps passe tellement vite – j’avais regardé une vidéo de PhotoSerge qui parlait de faire ressortir la lumière et les éléments sombres d’une photo. Cela m’a donné une idée pour cette promenade dans l’ombre de la forêt : regarder les zones éclairées. Pour cela, j’ai diminué la compensation d’exposition, permettant d’apercevoir plus aisément les zones particulièrement lumineuses dans un environnement sombre. C’est ainsi que cette photo a été créée.

Après deux semaines de travail intensif, je n’avais pas beaucoup d’énergie pour travailler mes photos. J’ai donc choisi l’option créative avant tout : pas de tri, de réglage, d’étalonnage, seulement s’amuser en développant les photos. J’ai donc choisi Luminar – qui vient de passer en version 4.2 – qui offre une approche plus artistique et effets spéciaux que le traditionnel Adobe Lightroom CC. Cette photo, sombre à souhait, permettait de faire ressortir le contraste ombres / lumières tout en gardant du détail dans les différentes zones. À partir d’un look (les presets dans Luminar), j’ai appliqué un effet général avant de retoucher différents éléments de manière plus fine et indépendante. Pour terminer l’opération, j’ai normalisé le tout dans Lightroom, programme plus sérieux et, surtout, auquel je suis plus habitué pour corriger les dérives colorimétriques ou géométriques.

 

Pin It on Pinterest